Astrid Monet


Présentation


Passionnée de littérature et d’Histoire, Astrid Monet s'installe à la fin des années 90 à Berlin, reflet pour elle d’un monde en pleine mutation, où l’art est au cœur de la vie. Rapidement, elle devient pigiste puis rédactrice pour un magazine culturel mais aussi chroniqueuse pour une radio berlinoise. Diplômée de l’Ecole de théâtre et de cinéma de Berlin, une rareté pour une étrangère, elle rejoint en 2006, à la célèbre Volksbühne, la troupe du metteur en scène Christoph Schlingensief, un des metteurs en scène les plus en vue malgré les controverses que déclenchent ses spectacles.


Astrid Monet renoue avec l’écriture et choisit tout d’abord la nouvelle comme genre privilégié. Ce retour dans sa langue maternelle la motive pour revenir dans son pays d’origine. En 2010, elle s’installe à Paris après douze années passées en Allemagne. Elle publie deux recueils de nouvelles aux Editions Numeriklivres, et auto-publie une longue nouvelle. Auteur aussi de théâtre, ses textes ont déjà été récompensés par de nombreux prix.




Prix et récompenses


2013


Lauréate de la bourse de l’Institut Goethe pour l’installation visuelle et sonore D’un Pont vers

l’autre/ Eine Brücke zum Anderen, présentée à Paris


Lauréate du Grand prix de la littérature francophone décerné par l’Académie de Provence pour son premier roman, Il faut pourtant que cette attente cesse.


2012


Lauréate du concours de nouvelles WeLoveWords/Storylab avec Rendez-vous manqué

2011


Lauréate du concours de nouvelles du salon international du livre insulaire de Ouessant avec

La Terre d’Enora


Finaliste de la sélection de la Comédie de Picardie (Scène Nationale) avec la pièce de théâtre Fleurs asiatiques


Premier rôle dans le documentaire radiophonique Lettres Mortes (France Culture), Grand Prix SGDL de la fiction radiophonique